Après le Flyboard, voici le Flyride


Après avoir inventé le Flyboard, le génial Franky Zapata revient avec le FlyRide.
Les premières livraisons auront lieu en Mars.






19 commentaires

  1. mégachouette 🙂

  2. faites moi un don 🙂
    1LAM6mu3f6Eh3pWkSkmvvpucjHEzfhahAS

  3. **********crypto-analyse**********

    _résistance
    Droite horizontale passant au moins par deux plus hauts.
    Lorsque nous atteignons ce point:
    soit le cours passe la résistance et monte en direction de la suivante.
    soit le cours butte sur la résistance et repart à la baisse tester ses supports.

    _support
    Droite horizontale passant au moins par deux plus bas.
    Lorsque nous atteignons ce point:
    soit le cours passe le support et chute en direction du support suivant.
    soit le cours butte sur le support et repart à la hausse.

    _tendance
    C’est une droite passant par deux plus bas ou bien deux plus haut.
    En général nous essayons de tracer deux lignes de tendances: une passant par plusieurs
    plus bas et une autre passant par plusieurs plus hauts de façon à créer un « range »
    Ce range peut être haussier ou baissier.
    Lorsque nous quittons le range à la hausse, en général un mouvement haussier de grande ampleur s’en suit.
    A l’inverse, lorsque nous quittons le range à la baisse un mouvement baissier de grande ampleur peut s’en suivre.

    —–stochastic RSI—–
    Lorsque la ligne %K (Bleu) est au-dessus de la ligne %D (rouge): Le marché est à la hausse.
    Lorsque la ligne %D (rouge) est au-dessus de la ligne %K(bleu): Le marché est à la baisse.
    Lorsque la ligne %K (bleu) croise la ligne %D (rouge) à la baisse: Signal de vente.
    Lorsque la ligne %K (bleu) croise la ligne %D (rouge) à la hausse: Signal d’achat.

    —–MACD—–
    Lorsque la ligne MACD (bleu) est au-dessus de la ligne signal (rouge) le marché est haussier.
    A l’inverse, lorsque la ligne de signal (rouge) est au-dessus de la ligne MACD (bleu), le marché est baissier.
    Lorsque les deux lignes se croisent un changement de tendance à lieu.
    Plus on est éloigné de la droite 0, plus la tendance est forte.
    Les retournements interviennent le plus souvent lorsque la tendance est faible ou lorsqu’elle est très forte.

    Pour que les signaux de MACD soit pertinent à prendre en compte dans votre analyse,
    il faut qu’ils aillent dans le sens de la tendance générale,
    en d’autres thermes si MACD ne suit pas la direction de la moyenne mobile sur 200 périodes: Ne suivez pas les signaux.

    Lorsque la MM200 est sous le cours et qu’elle enregistre de nouveaux plus haut alors la tendance de fond est à la hausse.
    Lorsque la MM200 est au-dessus du cours et qu’elle enregistre de nouveaux plus bas alors la tendance de fond est à la baisse.
    Lorsque le cours croise et passe au-dessus de la MM200: Signal d’achat.
    Lorsque le cours croise et passe sous la MM200: Signal de vente.

    *Le retournement de tendance
    Il va s’agir de se baser sur les divergences entre MACD et le cours.
    Utilisable sur n’importe quelle plage horaire.
    On parle de divergence lorsque le cours ne marque pas les mêmes top/bottom que l’indicateur technique.
    Pour les détecter il suffit de tracer une droite passant par les deux derniers top/bottom de votre indicateur,
    et une autre passant par les deux derniers top/bottom du cours,
    si l’une est à la hausse et l’autre à la baisse alors on parle de divergence.

    Les divergences haussières:
    Le cours baisse et marque un nouveau plus bas par rapport au précédent plus bas
    alors que l’indicateur technique ne marque pas de nouveau plus bas.
    Ces divergences interviennent le plus souvent lorsque la tendance est à la baisse,
    et informe d’un potentiel retournement du cours à la hausse.

    Les divergences Baissières:
    Le cours monte et marque un nouveau top par rapport au précédent top
    alors que l’indicateur technique ne marque pas de nouveau top par rapport au précédent.
    Ces divergences interviennent le plus souvent lorsque la tendance est à la hausse.

    Rentrez lorsqu’un signal d’achat vous est donné par MACD et qu’une
    divergence haussière apparaît entre le cours et l’indicateur MACD.
    Sortez lorsqu’un signal de vente vous est donné par MACD et qu’une
    divergence baissière apparaît entre le cours et MACD.

    —–ichimoku—–
    La kijun (jaune) *base line (kraken marron) (plus haut + plus bas)/2 sur les 26 dernières périodes.
    La tenkan (bleu) *conversion line (kraken bleu clair) (plus haut + plus bas)/2 sur les 9 dernières périodes.
    SSA (vert) *lead 1 (kraken vert foncé) (tenkan + kijun)/2 projeté 26 périodes en avant, forme un contour du nuage (kumo).
    SSB (rouge) *lead 2 (kraken rouge) (plus haut + plus bas)/2 sur les 52 dernières périodes et projeté 26 périodes en avant.
    Chikou (violet) *lagging span (kraken vert clair) prix de clôture du jour projeté 26 jours en arrière sur le graphique.
    SSA et SSB (lead 1 et lead 2) forment le nuage (kumo).

    Chacune des droites est susceptible de vous donner des niveaux de supports et de résistance sauf la langging span.
    Lorsqu’une ligne marque un pallier horizontal on considère que c’est un niveau fort.
    Plus la ligne horizontale est longue et plus le support/résistance est fort.
    On considère que la tenkan (bleu) donne des niveaux moins résistants que la Kijun (jaune).
    La SSA et la SSB donnent les niveaux les plus résistants.

    Tendance haussière: Lorsque le cours est au -dessus du nuage.
    Tendance baissière: Lorsque le cours est en dessous du nuage.
    Tendance indéfinie: Lorsque le cours évolue dans le nuage.

    Logiquement, le passage du cours à travers le nuage atteste d’un retournement de tendance et peut
    donc vous donner d’éventuels signaux.
    Par ailleurs, plus le nuage est épais et plus la tendance à de mal à se retourner.

    Déterminer des signaux de trading:
    Deux méthodes:
    a. Le croisement:
    Signal d’achat: Lorsque la Tenkan (bleu) croise la kijun (jaune) à la hausse.
    Signal de vente: Lorsque la Tenkan (Bleu) croise la kijun (jaune) à la baisse.

    b. La cassure:
    Signal de vente faible: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu) à la baisse.
    Signal de vente fort: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu) puis la Kijun (jaune) à la baisse.
    Signal de vente très fort: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu), la Kijun (jaune) puis la SSA et la SSB à la baisse.

    Signal d’achat faible: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu) à la hausse.
    Signal d’achat fort: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu) puis la Kijun (jaune) à la hausse.
    Signal d’achat très fort: Lorsque le cours traverse la Tenkan (bleu), la Kijun (jaune) puis la SSA et la SSB à la hausse.

    Une telle traversée du cours annonce un retournement de tendance à la hausse.
    Ce dernier sera confirmé que si le cours traverse le nuage.

    Déterminer des points d’entrées et de sorties pour vos trades:
    Entrée: Lorsque Ichimoku vous donne un signal d’achat.
    Sortie: Lorsque Ichimoku vous donne un signal de vente.

    La hiérarchie:
    Tenkan (bleu): Signaux peu fiables.
    Kijun (Jaune): Signaux fiables.
    SSA / SSB (vert/rouge): Signaux très fiables.

    Ichimoku appliqué au Day trading
    Pour cette stratégie de Day trading il vous faudra utiliser plusieurs charts:
    Le Daily pour identifier la tendance générale.
    Le 4H-6H pour identifier la tendance pour la demi-journée.
    Le 1H pour identifier la tendance.
    Le 5-15 M pour prendre vos décisions de trading.

  4. La moyenne mobile sur 200 périodes vous donne la tendance générale et MACD vous donne les signaux.
    La stratégie :
    Lorsque le cours est au-dessus de la moyenne mobile sur 200 périodes,
    si la ligne MACD (bleu) traverse la ligne de signal (rouge) à la hausse, il faut acheter.
    Lorsque la moyenne mobile traverse les cours ou que la ligne MACD (bleu)
    traverse la ligne de signal (rouge) à la baisse, il faut vendre.

  5. —–Le stochastique—–
    Le stochastique a pour but de mettre en évidence les changements de tendance en comparant la
    valeur actuelle à sa valeur antérieur.

    En bleu = Le stochastique basé sur un période de 14 jours, lissé sur 3 jours, appelé %K
    En rouge = Traits horizontaux aux niveaux 20 et 80 du stochastique
    En rouge pointillé = Moyenne de 14 jours de %K, appelé %D

    Lorsque le stochastique passe au dessous du niveau 20, il est trop bas comparativement à ces 14 derniers jours.
    Ne pas acheter à ce moment, le cours pourrait continuer dans sa tendance baissière.
    Il est préférable d’attendre que le stochastique repasse le niveau 20 en sens inverse comme confirmation
    de hausse, il en est de même en cas de situation haussière.

    %D est aussi une ligne de signal. Ainsi, on achètera lorsque %K coupera %D en montant.
    Ce signal est d’autant plus fiable lorsque ce croisement a lieu dans le même sens (les deux lignes montent).

    —–Le RSI—–
    Le RSI permet d’évaluer la puissance d’un mouvement (haussier ou baissier), et repérer une
    situation de sur-achat ou de sur-vente.

    Lorsque le cours atteint un nouveau somment mais que le RSI ne fait pas de même,
    on peut s’attendre à un changement de tendance ou à une stabilisation du cours.
    Quand le RSI dépasse la ligne 70, il annonce une montée significative de la valeur du cours.
    Toutefois il s’avère sûrement de l’ultime montée avant un changement de tendance.
    Le RSI atteignant un nouveau sommet ou gouffre est généralement précurseur d’un changement de
    tendance.

    —–Les bandes de bollinger—–
    Les bandes de Bollinger représentent deux lignes à distances égales de la moyenne mobile.
    Elles montrent donc si un cours s’éloigne trop de la moyenne mobile en prenant en compte la volatilité.
    De manière générale un resserrement des bandes est suivit d’un changement de tendance,
    lorsque la courbe sort significativement des bandes de Bollinger pour la suivre à l’extérieur, la tendance est confirmée.

    —–les moyennes mobiles—–
    Les moyennes mobiles arithmétiques permettent de sentir les lois de base du marché.

    MMA20 = Valeur moyenne les 20 derniers jours
    MMA50 = Valeur moyenne les 50 derniers jours
    MMA150 = Valeur moyenne mobile les 150 derniers jours

    Plus la période de la MMA choisie est grande, plus la courbe qui l’illustre sera en retard sur le cours.
    Toutefois, une valeur élevée donnera un meilleur aperçu sur la tendance générale du cours puisqu’elle intègre plus de cours.

    Lorsque MMA20 coupe MMA50 par le haut, la valeur du cours augmente.
    En général, plus l’angle de croisement entre les deux MMA (MMA20 et MMA50 dans ce cas précis) est faible,
    plus la tendance qu’il en résulte sera significative.

  6. On choisit la période de la MMA courte en trouvant une moyenne mobile servant de support après une montée rapide du cours.
    Pour la moyenne longue, on multiplie la période de la moyenne courte par deux environ.
    Attention, au-delà d’une multiplication par 4, la signification de la valeur n’a plus que peu d’intérêt.

  7. Les moyennes mobiles sont un bon outil pour détecter les tendances court terme, moyen-terme et long terme et se positionner à l’achat ou à la vente. Cependant, de nombreux contre-exemples existent tels que le fait se positionner sur une valeur restreinte, où la décision d’un gros porteur peut sensiblement faire fluctuer un cours bien que cette variation ne soit pas significative. Par ailleurs, certaines valeurs peuvent avoir leur propre personnalité, un peu déconnecté du marché comme dans le cas d’entreprise en pleine croissance quelle que soit le contexte économique. La valeur a sa propre personnalité, à côté du marché. Dans ce cas, il faut choisir des valeurs de MMA différentes pour trouver la bonne fréquence de vie du titre. Gardez alors toujours un delta du simple au double au minimum pour vos MM de croisement (exemple: MM30 et MM60) sinon les tracés de MM seront trop proches. Quant à la MMA « juge de paix », elle peut varier de 100 à 200 selon les longueurs des phases du titre analysé. Enfin, si la valeur est hors norme, une analyse fondamentale pourra être riche en enseignements.

    -La valeur est hors-normes. Un cas typique: Eurotunnel. Bien sûr, les cours varient et on peut essayer d’en déduire nombre de détections, mais au fond la société est au fond du trou. Mieux vaut attendre la consolidation de la société.

    Comme pour toute autre analyse technique, l’analyse des moyennes mobiles a ses limites (voir slide précédent). Elle ne s’appliquera donc qu’à certains titres boursiers. Cette technique donne avant tout un signal d’achat ou de vente, mais ne dit pas la durée de la tendance ni le potentiel de hausse ou de baisse. La technique des moyennes mobiles sera donc utilisée combinée avec d’autres analyses techniques nous donneront des renseignements complémentaires, et nous permettra d’éviter bien des écueils.

  8. Je baise vos meres pendant que vous atendez des nouveaux articles

  9. @Maitre Miyagi: ta mère suce pour 3 dogcoins 😉

  10. Le money flow
    Le Money flow est une analyse technique qui typiquement multiplie le prix par son volume, une sorte d’approximation de la valeur du dollar au jour du trade. Le Money flow Index (MFI) est un oscillateur calculé sur les N derniers jours, sur une échelle variant entre 0 et 100, montrant les variations du money flow en pourcentage du total des hausses et des baisses des N derniers jours.

    Le total du money flow est la somme des flux des N derniers jours. Le positive money flow est le total des jours où le prix typique est supérieur au prix du jour précédent, et le négative money flow le total des jours où le prix est inférieur au prix du jours précédent. Un ratio de money flow est ainsi formé, sur lequel est basé l’index du money flow (Rappel : il varie entre 0 et 100)

    Utilisation du MFI
    Le MFI (Money Flow Index) est utilisé comme oscillateur. Une valeur de 80 est couramment considérée comme sur achetée, en dessous de 20 survendue. Les divergences entre le MFI et le prix de l’action sont aussi considérées comme importantes, par exemple si le prix fait un nouveau rallye haussier mais que le plus haut du MFI est plus bas que le précédent haut, cela indique à l’avance une faiblesse, peut-être un retournement de tendance.

  11. Représentation des bandes de Bolliger

    Les bandes de Bollinger sont constituées de trois courbes : la première est la moyenne mobile d’un indice ou d’une valeur quelconque calculé sur les N derniers jours, les deux autres étant situées de part et d’autres de la moyenne mobile et sont situées chacune à une distance de deux fois l’écart-type sur les N périodes sur lesquelles on a calculé la moyenne mobile. Par conséquent, 95% des valeurs observées se trouvent statistiquement situées entre les deux bandes extrêmes suivant la loi normale.

    Les calculs sont compliqués à calculer, mais retenez que les bandes de Bollinger permettent de visualiser la volatilité des cours. Plus un cours est volatil, plus l’espace entre les deux bandes est grande. En clair, Plus les cours varient vite dans les deux sens, plus les bandes s’écartent.

    bandes-de-bollinger.png » alt= »Bandes de bollinger »/>

    Comment exploiter les bandes de Bollinger?

    Théoriquement, il y a plus de 90% de chance que l’évolution de la valeur s’établisse dans le cadre des bandes, rendant ainsi l’outil de BOLLINGER très fiable, mais nécessitant tout de même d’autres analyses connexes. Lorsque les marchés sont volatils ou si la tendance est forte, alors les bandes sont larges. Au contraire, une absence de tendance s’observe par un écart des bandes faible.

    Lorsqu’une action vient au contact de la bande inférieure, c’est souvent le prélude à un retour sur la bande supérieure. Inversement, lorsqu’elle vient au contact de la bande supérieure, c’est souvent le prélude à un retour sur la bande inférieure. Cela peut donc servir à réaliser des plus-values par exemple dans le cadre du day trading.

    De même, il faut aussi être très attentif au resserrement des bandes supérieures et inférieures. Ainsi, après une longue hausse, tout resserrement des bandes de Bollinger, indique un retournement baissier. Inversement, après une longue baisse, tout resserrement des bandes de Bollinger, indique un retournement haussier.

  12. A la cantine les enfants en veulent encore :

    Theo tu veux du rab ?
    Yael rab ?
    Lionel rab ?
    Sallah r.. ?

  13. Présentation du Chaikin Money Flow
    Le « chaikin money flow » se différencie des autres indicateurs de momentum dans la mesure où il combine les prix et les volumes quand les autres indicateurs de momentum n’utilisent que les prix dans leurs formules de calculs.

    Cet outil d’analyse technique permet de visualiser la pression vendeuse ou acheteuse d’une valeur boursière, en confrontant le cours de clôture par rapport au range le plus haut ou le plus bas de la période donnée, puis le résultat obtenu avec le volume total des transactions sur la période. L’indicateur sera ainsi positif si les cours subissent une pression acheteuse et inversement.

    Le chaikin money flow permet également de confirmer un changement de tendance, ou d’inciter à la prudence lorsqu’une tendance semble se retourner alors que l’indicateur n’a pas changé de signe , plus particulièrement lorsqu’il y a divergence entre le cours et le chaikin money flow.

    Calcul du Chaikin Money Flow
    [volume * [(clôture – plus bas) – (plus haut – clôture)] / (plus haut – plus bas)] / (volume total de la période). Le chaikin money flow s’utilise généralement avec 21 périodes.

    Conclusion
    Le Chaikin Money Flow est un bon indicateur de momentum pour anticiper un retournement de tendance dans la mesure où il intègre les volumes de la valeur en plus de son cours

    Cependant, il est conseillé de s’en servir accompagné d’autres indicateurs de base tels que les moyennes mobiles ou les MACD afin d’affiner son analyse et éviter les quelques failles intrinsèques à cet outil : il ne eflète en effet ni les mouvements de prix quotidien, et peut induire en erreur lors de l’ouverture sur un gap (creux ou hausse très importante momentanée) important.

  14. Chandeliers Japonais
    Introduction – Chandeliers japonais
    Les chandeliers japonais sont une représentation graphique des cours de bourses utilisé dans le cadre de l’analyse technique à la bourse. Technique vieille de plus de 250 ans, inventée vers 1740 par HOMNA SOUKYA qui les utilisait sur le marché à terme du riz, le premier marché à terme au monde. Le graphique en chandeliers représentant le cours d’une valeur sur une période passée est supposé donner des indications sur le cours futur.

    Représentation des chandeliers japonais
    Le graphique en chandeliers est un graphique représentant l’évolution d’un cours pendant une période donnée. La période considérée est divisée en périodes élémentaires successives de même durée: ainsi, les périodes considérées sont souvent celles d’une journée de cotation, mais la période prise en compte peut tout aussi bien être les semaines ou les mois pour les investisseurs à long terme, ou à l’inverse l’heure voire la minute pour les day traders.
    Sur chacune des périodes considérées, on construira un chandelier avec les cours d’ouverture d’une action, plus bas et plus haut lors de la séance, cours de clôture.Les chandeliers sont formées d’un corps, dont l’étendue varie entre le cours d’ouverture et de clôture, et de deux lignes verticales (appelées ombres hautes et basses) mentionnant les extrema de la valeur boursière d’une action donnée sur une période donnée. On les appelle les ombres hautes et basses.

    Si l’ouverture ou la fermeture représentait un extrême de la journée, il n’y aurait pas d’ombre de ce côté là. Il n’existe donc une ombre que si les cours débordent dans la journée l’intervalle entre l’ouverture et la fermeture

  15. Rôle des chandeliers japonais
    Les chandeliers offrent de nombreuses informations à l’investisseur qui saura les lire, et permettent directement de savoir – au contraire des courbes de valeur classique – si l’action a augmenté entre l’ouverture et la clôture (chandelier blanc), ou diminué ; analyser la variabilité d’une action (plus un chandelier est grand, plus la valeur d’une action a fluctué sur une période donnée) et connaître l’état de nervosité du marché, et détecter un retournement du marché. Outre cette fonction, on pourra, grâce à l’analyse des différentes figures formées par les chandeliers, déterminer si le marché est haussier ou baissier, et quand vendre ou acheter des actions.

    Principales figures chandelier japonais – Wikipedia
    Les chandeliers présentant une bougie bien marquée (longue bougie par rapport aux mèches) signifient une hausse ou une baisse (durant la période de temps considérée) selon que la couleur de leur corps est blanche ou noire (verte ou rouge pour les graphes en couleur).

    Par contre les chandeliers appelés toupie qui caractérisent par une bougie de petite taille comparé à leur mèche ont une interprétation plus complexe. D’abord cette petite bougie signifie un cours de clôture proche du cours d’ouverture, donc une séance hésitante équilibrée entre haussiers et baissiers. Sa signification dépend du contexte.

    Doji : dans le cas particulier de cours de clôture identique au cours d’ouverture, la toupie est appelée doji : le corps vrai devient un simple trait. Le doji marque un équilibre exact entre acheteurs et vendeurs. Il s’ensuit soit une simple pause dans une tendance marquée soit un retournement de tendance. Dans un marché sans tendance marquée, le doji n’a pas de signification nette.

    Le marteau est une petite bougie (toupie) avec une mèche basse et située dans une tendance baissière. Il signifie que la tendance baissière est provisoirement enrayée et annonce un rebond technique le lendemain.

    L’étoile filante est le cas inverse du marteau : une petite bougie (toupie) avec une mèche haute et située dans une tendance haussière. Elle signifie que la tendance haussière est provisoirement enrayée et annonce une prise de bénéfice le lendemain.

    Le pendu ressemble au marteau en ce sens que c’est également une toupie avec mèche basse mais située dans une tendance haussière. Il faut attendre une bougie noire le lendemain (une baisse) pour que le pendu signifie réellement la fin de la tendance haussière. Cette figure est donc plus difficile à interpréter que les deux autres.

    Il existe bien d’autres figures basées sur des combinaisons de deux ou trois chandeliers, à situer dans un contexte, et dont l’interprétation est plus ou moins aisée. Ce qu’il faut retenir est que cette interprétation est un art (et non une science) et repose sur la psychologie des marchés (et non sur une analyse fondamentale du marché du sous-jacent).

  16. L’indicateur Ease of Movement
    L’indicateur Ease of Movement, aussi appelé EMV, est un outil d’analyse technique inventé par Richard W Arms. L’objectif principal de cet indicateur est de montrer la relation entre le volume et la variation des cours, et de voir ainsi quel est l’impact des volumes dans ces variations.

    Interprétation de l’EMV
    Une valeur élevée de l’EMV est la conséquence d’une hausse des cours dans de petits volumes. A l’inverse cette valeur sera faible dans le cas d’une baisse des cours avec des volumes modérés.Si les cours ne varient pas ou si les variations de cours se font avec des volumes importants alors l’indicateur aura une valeur proche de zéro.

  17. Conclusion – Ease of Movement
    L’Ease of Movement est très simple à appliquer et est efficace quand l’action suit des tendances fermes, mais a l’inconvénient de souvent produire des faux signaux, surtout en période de « trading range », quand l’action évolue sans tendance, ce qui pourra vous faire perdre beaucoup. Il est donc recommandé d’utiliser l’Ease of Movement en combinaison avec d’autres indicateurs. Ainsi, avec une stratégie de stop de protection, qui limite les risques de moins-value, il est possible de maximiser l’efficacité de l’Ease of Movement et d’en tirer de meilleurs profits.

  18. MAMBA LES COUILLES FRER