Elle termine le marathon d’Austin sur les genoux


Le sport c’est parfois cruel comme lors du marathon d’Austin au Texas où la pauvre nigériane Hyvon Ngetich alors en tête s’effondre lâchée par son corps. Plutôt que d’abandonner elle continue sur les genoux et termine finalement 3ème de la course.






14 commentaires

  1. 3eme femme*

    RépondreRépondre
  2. Ca me rappelle mon ex après notre longue nuit de débauche :v

    RépondreRépondre
  3. Ce filet de bave.

    RépondreRépondre
  4. @darkcradle: Toute la nuit elle a frappé à ma porte et finalement le lendemain je l’ai laissé partir.

    RépondreRépondre
  5. Marc Antoine Le Bret

    l’environnement aurait provoqué la bipédie.
    Les premiers scientifiques étudiant la bipédie humaine ont tout d’abord pensé que la nécessité fait force de loi.
    Le changement de milieu serait à l’origine de cette évolution, les australopithèques seraient passés de la forêt à la savane… Ils se seraient redressés afin d’avoir un angle de vision supérieur et d’anticiper d’éventuelles agressions, ou pour trouver plus facilement des proies. En se redressant ils pouvaient également impressionner leurs éventuels adversaires.
    La bipédie libérant les mains, nos ancêtres pouvaient plus facilement transporter des outils ou des armes.
    Cette hypothèse, où l’individu évolue (et devient bipède) sous la pression de l’environnement, n’est plus développée. De plus, les exemples d’animaux utilisant des outils sans être pour autant bipèdes sont nombreux…Au début du siècle dernier, la chose était entendue… ce qui différencie l’homme de l’animal… c’est qu’il marche sur ses deux jambes… Cela permettait une différenciation simple et rapide, voire rassurante : je marche donc je suis un homme et donc je ne suis pas un animal !

    RépondreRépondre
  6. l’homme est un animal

    RépondreRépondre
  7. une volonté de ouf !

    RépondreRépondre
  8. Apologie du crime

    Comment a-t-elle pu terminé 3ème, j’ai vu passer plusieurs marathoniens devant elle, de plus elle n’a visiblement pas passé la ligne d’arrivée, on la stopper avant la fin non ?

    RépondreRépondre
  9. Ma femme aussi a du mal le lundi matin quand on passe la semaine au lit !

    RépondreRépondre
  10. Elle n’a pas beaucoup de réserves de gras la pauvre…

    (Jacquie : aucun doute, Michèle et toi êtes connus pour ça …)

    RépondreRépondre
  11. Il y avait quand même 1000$ à la clé !
    http://youraustinmarathon.com/participant/elite-athletes

    RépondreRépondre
  12. yavait surtout du poulet à la clef

    RépondreRépondre
  13. Tout est normal.
    C’est juste qu’après Nafissatou, j’étais un peu resté sur ma faim.
    Je lui ai mis chère toute la nuit !

    RépondreRépondre
  14. quand les origines reprennent le dessus

    RépondreRépondre