Le Journal de 20 H de France 2 interrompu par des intermittents


Hier en plein direct entre 30 et 40 intermittents sont venus occuper le plateau du Journal de 20 Heures de France 2 présenté par David Pujadas qui a du rendre l’antenne au plus vite. C’est la seule chose à faire dans ces cas-là.

Loading the player ...





22 commentaires

  1. Bande de profiteurs, retournez bosser au lieu de faire chier le travailleur qui regarde le journal en rentrant de sa dure journée de taff!!

    RépondreRépondre
  2. Grave, quand tu penses qu’à eux seuls c’est un tiers du déficit de l’assurance chômage…pour 100 000 cotisants. Une honte…

    RépondreRépondre
  3. bloodpotatoe et tisba33

    vous êtes sérieux la pasque c’est honteux

    ils ont juste des revendications et ont les laisse même pas s’exprimer de plus les intermittents travail c’est juste que leur conditions de travail sont reconnut comme dla merde ils sont quasi au même niveau que de travailleur intérimaire voir moins parfois

    alors quand vous parler arrêtez vous de dire nymp et de vous masturbé dvant si peut d’actualité TV et regarder en face ce qui se passe vraiment

    RépondreRépondre
  4. La différence c’est que les travailleurs intérimaire n’ont pas d’allocations chômage quand ils ne travaillent pas, à la différence des intermittents… mais bon

    RépondreRépondre
  5. ce sont des vrai parasites…
    ils tiennent tous les médias par les couilles car sans eux il n’y a plus rien… donc impossible de modifier leur privilèges…

    RépondreRépondre
  6. Et une autre différence avec les intérimaires, ce que quand les intérimaires ont un taf, ils taf vraiment eux.

    RépondreRépondre
  7. destructiondeletat

    aire chier le travailleur qui regarde le journal en rentrant de sa dure journée de taff!!

    Vous le voyez le complot la ??????????

    RépondreRépondre
  8. Ah ouais chaud ! Nan mais en faite vous êtes tous débiles ou bien… Vous comparez deux choses qui n’ont strictement rien à voir et qui pour ce qui est montré dans la vidéo n’est absolument pas le sujet. Quand on sait pas de quoi on parle, on arrête d’écrire des conneries et on se renseigne avant.
    À bon entendeur merci.

    RépondreRépondre
  9. @yodo: en meme temps ils le savaient avant de ce lancer la dedans

    RépondreRépondre
  10. @bidule
    Bah si ça à tout à voir. Ils protestent contre la réforme de recalcul de leur indemnité retraite.quand on voit les avantages qu’ils ont par rapport aux autres régimes de retraite… Tout le monde doit faire des efforts pas que les reste des gens

    RépondreRépondre
  11. la tv relaye ce que les riches patrons veulent!
    monter les gens les uns contre les autres et certains se font avoir en croyant que c’est la verité !
    les fonctionnaires, la sncf, edf et j’en passe…
    ils n’ont pas de privileges ou autres !
    ils ont un travail et dans ce travail ils ont des primes
    prix sur l’elec, prix sur les billets de train etc
    mais au final, si on compare a des primes d’argent la balance est loin d’etre si lourde !
    NE BUVEZ PAS LES CONNERIES DES MEDIAS
    SOYEZ PLUS INTELIGENT QUE CA

    RépondreRépondre
  12. Il y a de vrai profiteur du régime et il y a ceux qui le subissent. C’est un régime TRÈS compliqué, et je souhaite bon courage a celui qui cherche a trouver le bon juste milieu pour que tout le monde soit content

    RépondreRépondre
  13. « ils tiennent tous les médias par les couilles car sans eux il n’y a plus rien… donc impossible de modifier leur privilèges…  »

    Ils tiennent tellement les médias par les couilles qu’ils sont obligés d’envahir des plateaux pour se faire entendre.

    « Grave, quand tu penses qu’à eux seuls c’est un tiers du déficit de l’assurance chômage…pour 100 000 cotisants. Une honte…  »

    Déficit de 320 millions pour un bénéfice de plus de 50 MILLIARDS, ca va, c’est pas cher payé, je trouve. Les intermittents, 100 000 personnes, comme tu l’as souligné, représentent 1% du PIB du pays. Je trouve ça plutôt pas mal, niveau productivité.

    « Et une autre différence avec les intérimaires, ce que quand les intérimaires ont un taf, ils taf vraiment eux.  »

    Je t’invite à faire une semaine de tournage. Si tu pleures UNE SEULE FOIS, tu perds. (Spoiler : tu perdras dès le 2e ou le 3e jour.)

    « @yodo: en meme temps ils le savaient avant de ce lancer la dedans »

    « J’adore ce métier, mais les conditions sont dures, donc j’accepterais de travailler gratuitement en me faisant fouetter.<3"

    Sinon vous savez que ce délire contre l'intermittence (qui n'a pas lieu d'être) est issu d'un mensonge de la campagne de 2002 ? Vous savez, trouver des coupables, etc.

    Les intermittents rapportent DEUX FOIS PLUS de thunes au pays que l'industrie automobile.
    Si on pouvait travailler en permanence, on le ferait, mais on ne PEUT PAS. Ce n'est pas un CHOIX, c'est un FAIT, que l'on SUBIT.

    Vous êtes contents d'avoir votre 13e mois dans votre boîte, nous on se bat pour récupérer notre 11e. Parce que oui, c'est pas parce que tu fais un métier que tu aimes et qui te passionne (Je suis désolé pour vous si vous n'avez pas pu faire ce choix, mais se venger sur nous n'arrangera rien) que d'un coup tu n'as plus besoin de nourriture ou de toit.

    Pour ma part, avec ces conneries, j'ai déjà sacrifié l'idée d'avoir une famille. Alors qu'on vienne m'interdire de manger à ma faim ou de vivre dans plus de 10m², ouais, ça me donne envie de casser des rotules de droite.

    RépondreRépondre
  14. En fait, si vous n’avez rien à dire sur le sujet à part ce que la télé vous ordonne de dire, ne dites rien.

    On gagnera du temps, et vous n’essaierez plus de ruiner nos vies.

    RépondreRépondre
  15. @jean-eudes maurice: Cette pensée simpliste.

    RépondreRépondre
  16. Pays en crise, chômage en hausse, industrie en berne, déficit monstre, et toi tu te plains qu’on veuille toucher à ton système avantageux d’allocations quand TU as choisi, aux vues du contexte économique, un métier précaire qui rapporte peu.
    C’est ça la vie d’artiste! C’est un choix! TU es libre, tu fais ce qui te plaît, tu t’amuses plus, mais y’a plus de concurrence pour moins de taff, parce qu’il y a plus de gens comme toi qui ont choisi de faire de l’art et pas du droit/ de la vente/ de l’ingénierie/ du commerce/ etc (désolé pour les oubliés).
    N’oublie jamais qu’être intermittent et faire ce qui te plaît c’est TON choix, pas le nôtre, alors tu n’as pas a nous imposer tes galères.
    Quant au faux débat sur l’argent que rapporte la culture face à l’industrie automobile, les chiffres du ministère comprennent le spectacle vivant, le patrimoine, les arts visuels, la presse, le livre, l’audiovisuel, la publicité, l’architecture, le cinéma, les industries de l’image et du son et l’accès au savoir et à la culture, qui pour la plupart n’emploient pas d’intermittents, et sont surtout comparés à l’industrie de production automobile brute (qui emploie 10% des salariés de France et qui touchent pas d’allocs, eux), en omettant de compter les chiffres de l’industrie liée au marché automobile (garages/assurances/carburant/places de parking/contraventions!!/etc.)
    Donc c’est facile de prendre les chiffres de la ministre de la culture et de les rebalancer, mais si on compare l’industrie automobile au sens large, comme cela est fait pour la culture, elle emploie beaucoup plus de monde (et pas des précaires) et rapporte beaucoup plus d’argent (je pourrais même compter le tourisme qui dépend souvent du moyen de transport des vacanciers).
    Alors maintenant tais-toi et retourne bosser! :D

    RépondreRépondre
  17. @Bloodpotatoe
    Bravo +1

    RépondreRépondre
  18. Pays en crise, chômage en hausse, industrie en berne, déficit monstre, et toi tu te plains qu’on veuille toucher à ton système avantageux d’allocations quand TU as choisi, aux vues du contexte économique, un métier précaire qui rapporte peu.

    > Donc si une situation est pourrie de base, elle doit le rester ou empirer ?
    Et bah putain, c’est pas grâce à toi qu’on est allés sur la Lune, en tout cas :’D

    C’est ça la vie d’artiste! C’est un choix! TU es libre, tu fais ce qui te plaît, tu t’amuses plus, mais y’a plus de concurrence pour moins de taff, parce qu’il y a plus de gens comme toi qui ont choisi de faire de l’art et pas du droit/ de la vente/ de l’ingénierie/ du commerce/ etc (désolé pour les oubliés).

    > « Tu t’amuses plus » Euh, pardon ?
    Je t’invite également à faire un tournage, tu vas voir si « on s’amuse ».
    Sinon la deuxième partie de ta phrase se contredit. (Oh, étonnant.)

    N’oublie jamais qu’être intermittent et faire ce qui te plaît c’est TON choix, pas le nôtre, alors tu n’as pas a nous imposer tes galères.

    > Ah merde, donc les étudiants aussi on doit leur couper les aides ? Bah oui, ils ont choisis d’être étudiants au lieu d’aller bosser, ces enfoirés de gauchistes.
    Que dire des femmes enceintes ? C’est un choix, d’être enceinte, donc pourquoi on les aiderait ?

    Quant au faux débat sur l’argent que rapporte la culture face à l’industrie automobile, les chiffres du ministère comprennent le spectacle vivant, le patrimoine, les arts visuels, la presse, le livre, l’audiovisuel, la publicité, l’architecture, le cinéma, les industries de l’image et du son et l’accès au savoir et à la culture, qui pour la plupart n’emploient pas d’intermittents

    > Euh, dans tes exemples, la majorité emploie des intermittents ou assimilés

    , et sont surtout comparés à l’industrie de production automobile brute (qui emploie 10% des salariés de France et qui touchent pas d’allocs, eux)

    > Normal, ils ont un salaire FIXE par mois.
    Putain mais c’est si dur à comprendre ? ._.

    , en omettant de compter les chiffres de l’industrie liée au marché automobile (garages/assurances/carburant/places de parking/contraventions!!/etc.)

    > Tu veux qu’on parle du tourisme généré par l’audiovisuel, l’image de Paris, etc ? :)

    Donc c’est facile de prendre les chiffres de la ministre de la culture et de les rebalancer, mais si on compare l’industrie automobile au sens large, comme cela est fait pour la culture, elle emploie beaucoup plus de monde (et pas des précaires) et rapporte beaucoup plus d’argent (je pourrais même compter le tourisme qui dépend souvent du moyen de transport des vacanciers).

    > Teuh teuh teuh

    Alors maintenant tais-toi et retourne bosser! :D

    > Ahah, tu crois qu’on va se plier à vos exigences d’aigreur ?
    C’est pas parce que vous n’êtes pas contents de vos métiers que les nôtres doivent être pourris.

    Oh, au fait, tu sais qui cotise pour les intermittents ?
    Les intermittents et les gens qui vont au cinéma.

    Et s’il n’y a plus d’intermittence, tu sais ce qu’il se passera ?
    Soit tout s’écroule, soit on sera payé bien plus.
    Tu sais d’où vient le financement des tournages ?
    De l’argent public.

    Donc, en fait, en voulant supprimer notre régime, tout ce que tu feras, c’est donner plus d’argent pour qu’on en ait moins au final.

    M’enfin, vu que votre objectif est visiblement de nous pourrir notre existence, ça devrait vous convenir.

    Et AGAIN, les intermittents n’ont jamais été responsables d’un quelconque déficit, tout ça est un mensonge inventé en 2002 pour les présidentielles.

    Sinon joli le double compte, je vais faire pareil, tiens. :D

    RépondreRépondre
  19. Mais ouais, carrément, plus un !

    RépondreRépondre
  20. Nan mais en plus j’ai pas fait le commentaire du fan! Putain de site où on peut pas enregistrer un pseudo! :D
    Bref Jean Bernard, tu racontes à mon avis pas mal de bêtises. Je vais utiliser ta méthode pour te répondre, elle est pas mal :)

    Donc si une situation est pourrie de base, elle doit le rester ou empirer ?
    Et bah putain, c’est pas grâce à toi qu’on est allés sur la Lune, en tout cas.
    -> Moi je ne dis pas qu’une situation pourrie doit le rester ou même empirer, je constate seulement que l’Etat providence français se fait bouffer par les capitalistes sans scrupules et sans conscience sociale du monde entier, et que malheureusement, même si je me bats contre, la situation ne va qu’empirer. Donc les intermittents doivent être conscients qu’il ont choisi un métier précaire dans un contexte économique qui l’est encore plus. Quand à Appolo 11, je ne relèverai pas :)

    Tu t’amuses plus » Euh, pardon ?
    Je t’invite également à faire un tournage, tu vas voir si « on s’amuse ».
    Sinon la deuxième partie de ta phrase se contredit. (Oh, étonnant.)
    Pardon, mauvais terme employé, tu fais un métier qui te plaît, dans lequel tu t’épanouis et t’enrichis. Je continue de soutenir que faire ce métier est un choix, que TU as choisi de ne pas faire de longues études, de ne pas connaître le stress des exams, de ne pas bosser dans un milieu qui apporte la sécurité, de ne pas faire serveur ou cuistot dans la restau et de finir tes journées complètement claqué. Vivre de sa passion est un choix enviable, mais qui a des conséquences qu’il faut accepter. Pas de raisons que ceux qui ont choisi la sécurité et l’ »ennui » (:D) raquent pour vous. Sinon je comprends pas pourquoi ma phrase se contredit. Bref.

    Ah merde, donc les étudiants aussi on doit leur couper les aides ? Bah oui, ils ont choisis d’être étudiants au lieu d’aller bosser, ces enfoirés de gauchistes.
    Que dire des femmes enceintes ? C’est un choix, d’être enceinte, donc pourquoi on les aiderait ?
    Etudiant = situation temporaire qui dure en moyenne 3ans, au max 10, 12?
    Enceinte = la société protège les femmes et les mères, elle prône l’égalité homme/femme. L’Etat providence pourvoit.
    Intermittent qui touche des aides = poids financier pour la société pendant une durée indéterminée = tu peux passer toute ta vie active a toucher des aides de l’Etat et tu veux que ceux qui sont écrasés par le poids des impôts gueulent pas un peu? Egoïste va! :D

    Euh, dans tes exemples, la majorité emploie des intermittents ou assimilés
    Mais qui pour la plupart ne touchent pas d’aides de l’Etat -> CQFD Moi je m’en fous que tu sois intermittent si tu paies ton dû à la société. Juste ceux qui passent leur vie a profiter de l’Etat social en justifiant un travail « dur » (LOL quoi) qui m’énervent.

    Normal, ils ont un salaire FIXE par mois.
    Putain mais c’est si dur à comprendre ? ._.
    C’est ce que je dis, quoi que rapporte l’industrie automobile en France, elle ne crée que des emplois stables, qui ne coûtent rien à l’Etat qui paie vos factures. Donc la culture rapporte plus, mais coûte combien à l’Etat?

    Tu veux qu’on parle du tourisme généré par l’audiovisuel, l’image de Paris, etc
    On peut. Tu crois que si la France est le pays le plus visité au monde c’est grâce à 3 pauv’ cinéastes en tongs qui font des courts de 10min 2 fois par an? :D Non c’est grâce à son image rayonnante, à son histoire et ses monuments qui attirent. Mais sûrement pas grâce à vous. -> CQFD tout de même.

    Teuh teuh teuh
    Mouais mouais mouais

    Ahah, tu crois qu’on va se plier à vos exigences d’aigreur ?
    C’est pas parce que vous n’êtes pas contents de vos métiers que les nôtres doivent être pourris.
    Non, mais c’est parce que ce sont nos métiers qui paient ton loyer qu’on a le droit de gueuler, et que tu vas devoir te plier à l’exigence de la majorité des travailleurs. Je répète, retourne bosser! :D

    PS: moi je veux pas pourrir ton existence, juste pas payer pour des gens qui vivent leur vie active au crochet de la société. Si tu te débrouilles avec le chômage normal, je ferme ma gueule et je te laisse vivre.

    Et vous n’êtes pas responsables d’un gros déficit, c’est juste pour la forme, tout le monde souffre et prends cher dans la belle Cefran, pas de raisons que vous soyez épargnés!! :D
    WAAAAAAR

    RépondreRépondre
  21. . Donc la culture rapporte plus, mais coûte combien à l’Etat?

    320 millions. Je l’ai déjà dis.

    Sinon c’est amusant de sous-entendre qu’on fait un travail de feignasse (le passage sur les serveurs claqués …)

    Une nouvelle fois, je t’invite à faire un tournage. Bosser 16h par jour en étant payé que 10h pour te faire chier sur la gueule par des mecs de droite en rentrant chez toi <3

    "Egoïste va!" C'est une blague ? TOI, tu ME traites d'égoïste ? :'D

    Sinon j'ai déjà dis que ceux qui cotisaient le plus pour qu'on puisse survivre sont les intermittents et ceux qui vont au cinéma.

    Donc si tu vas au cinéma, c'est que tu aimes le cinéma, et que tu contribues à sa survie.
    Si tu n'y vas pas, tu paies ce que tu dois payer parce que tu vis en SOCIETE, que les uns aident les autres. Si ça te plait pas, y'a un continent totalement vide de disponible, mais il fait un peu froid.

    Enfin, ton dernier paragraphe en dit long : nous ne sommes pas responsables (au moins tu le reconnais), mais comme vous êtes cons comme des balais, il vous faut des coupables artificiels.

    Bordel de moutons d'attaque.

    RépondreRépondre