Des SDF payés avec des bières pour nettoyer les rues d’Amsterdam


Un célèbre dicton dit : « Donne une pièce à un clodo, il ira s’acheter une bière. Donne un pack de bières à un clodo et il fera n’importe quoi pour toi ». L’association hollandaise Rainbow Foundation a trouvé un moyen efficace pour motiver des SDF alcooliques, ils sont payés 6 bières (2 le matin, 2 à midi, 2 le soir) ainsi que 10 euros par jour pour nettoyer les rues d’Amsterdam. Ils ont aussi le droit à un demi paquet de tabac à rouler et un repas. L’opération est un succès, chaque jour la liste d’attente s’allonge pour participer à ce programme.

Hans Wijnands le directeur de l’association Rainbow Foundation est catégorie : « Dites à un alcoolique d’arrêter la boisson puis qu’ensuite on l’aidera à trouver un boulot, ça ne fonctionne pas ». Mais si vous lui promettez quelques bières le résultat est tout autre. Ce mec est un génie, il a tout compris.

Des SDF payés avec des bières pour nettoyer les rues d'Amsterdam
Des SDF payés avec des bières pour nettoyer les rues d'Amsterdam
Des SDF payés avec des bières pour nettoyer les rues d'Amsterdam






12 commentaires

  1. Pas trop chère la main d’oeuvre ça va ?

    RépondreRépondre
  2. +1 David

    Le mec pourrait aussi leur payer un salaire normal au lieu de profiter de leur alcoolisme…

    Entretenir la misère humaine à but « assiociatif  » sa passe mieux…

    « Dites à un alcoolique d’arrêter la boisson puis qu’ensuite on l’aidera à trouver un boulot, ça ne fonctionne pas ». »
    C’est sur que cela leur coute moins cher que de les soigner…

     » Ce mec est un génie, il a tout compris. » Bientôt ce sera quoi ? Payer trois galettes de crack par jours aux zombies de Stalingrad pour qu’ils ramassent les merde de chien dans le quartier ? Trou de bal va …

    RépondreRépondre
  3. C’est abusé ils pourraient ils pourraient au moins leur donner des 50cl, y’a mon père dans le lot il est pas assez arraché quand il rentre il me taxe des thunes en douce dans mon larfeuille pour continuer à picoler !

    RépondreRépondre
  4. +1 David et ohquesi
    Rien à ajouter, c’est lamentable.

    RépondreRépondre
  5. @ohquesi: je ne peut être que tout à fait d’accord, maitre tu pourrais aussi rajouter : « ils sont au fond du trou, autant en profiter tant qu’ils sont vivants !!!!!1″

    RépondreRépondre
  6. C’est beau l’esclavagisme moderne!
    Bon, on notera quand même que les négriers de l’époque du colonialisme donnaient 2 repas par jours aux slaves et un abris pour dormir la nuit. Ici ils dorment dans la rue et n’ont qu’un seul repas xD

    RépondreRépondre
  7. J’sais pas trop quoi en penser, ça me laisse perpelexe !

    RépondreRépondre
  8. @Edward:
    ferme la donc mon voleur de pseudo et je suis sur t’es Roumain.
    bref sinon ces cons de clodos sont pas très malins car s’ils chercher un vrai boulot au lieu de faire les fainéants ils pourraient en boire bien plus et même flamber en boite :)

    RépondreRépondre
  9. Vous avez rien compris les guignol… le but n’est pas de nettoyer les rues mais de faire bouger ces mecs, de leurs donner une activité, un cadre, un rythme tout en limitant leur consommation d’alcool/de droque et de leur fournir un repas et quelques bien de comfort…
    Evidemment que c’est pas rentable pour l’association et qu’il subventionne cette opération sur leurs fond propre…Pensez 2 secondes à l’encadrement nécessaire etc et vous pourrez ptètre comprendre que c’est une opération social et absolument pas capitaliste..

    RépondreRépondre
  10. J’approuve

    RépondreRépondre
  11. @darkcradle: ptdrr entre ta mère qui tapine et ton daron alcoolo ta vraiment pas d’chance toi

    RépondreRépondre
  12. +1 glop
    enfin quelqu’un qui réfléchi plus loin que le bout de son nez
    et pour ohquesi « « Dites à un alcoolique d’arrêter la boisson puis qu’ensuite on l’aidera à trouver un boulot, ça ne fonctionne pas ». »
    C’est sur que cela leur coute moins cher que de les soigner… »

    Un alcoolique qui ne veut pas être soigner, tu pourras faire tous ce que tu veux, 80% d’entres eux retomberont tôt au tard dans la boisson. Ceux qui veulent vraiment être soigner le font tous seul.

    RépondreRépondre