Premier vol du Volocopter VC200


La société allemande e-volo pense que l’avenir se trouve du côté des hélicoptères électriques multi-rotors. Leur prototype Volocopter VC200 a effectué son premier vol (sans personne à bord). L’engin devrait embarquer un vrai pilote courant 2014 quand tous les tests auront été effectués.






18 commentaires

  1. Je peux comprendre l’intérêt de l’électrique par rapport au moteur classique, que ce soit innovant aussi. Mais je ne vois pas en quoi le ‘multi-rotors’ serait l’avenir? Qu’est ce que ça apporte de plus qu’un seul rotor?

    Si quelqu’un peut m’éclairer? Merci d’avance ^^

    RépondreRépondre
  2. Déjà le bruit je pense, peut être la maniabilité, et pas de consommation de carburant surtout

    RépondreRépondre
  3. mdrrrrrr je pense pas qu’ils vont percer avec toutes ces multi-nationales du pétrole et leurs lobby qui vont tout faire pour les pourrir, sans parler des gouvernements qui ne taxe que des miettes sur l’électricité et se foutent bien de notre gueule, comme ce fils de gay de flamby qui parle de diminuer les taxes des péages autoroutes pour les voitures électriques qui ne prennent évidement quasiment pas l’autoroute étant donner qu’elles ont une autonomie de merde, et qu’il n’y a pas de borne de recharge sur les autoroutes…

    RépondreRépondre
  4. Les lecteurs de hodiho seraient ils devenus moins cons ? Maître Miyagi as tu fais le tri ?
    @Pad’nom: oui et pourquoi mettre 2 turbos (voir 3) sur un moteur auto ? Ta question se résume à ça !

    RépondreRépondre
  5. D’un point de vue mécanique le multirotor est extrêmement simple par rapport aux techno employées dans les hélicoptères. (des pas fixe, pas d’anticouple, pas de transmission, …)
    Niveau pilotage, c’est l’électronique qui gère et pour le pilote tout parait facile.

    On peut donc rêver à terme de voir apparaitre des multirotors grand public, abordables et facile à piloter. (enfin … reste l’aspect légal et le problème des batteries.)

    RépondreRépondre
  6. @Apsor:
    turbo=puissance=efficacité, et si tu as de l’argent (qui est fait pour être dépenser)t’en profite et t’achète une grosse cylindré. sinon on pourrais jeter à la poubelle toutes les grosses caisses et tous rouler sans exception dans des 2cv de merde mais je doute que tous le monde soit content…

    RépondreRépondre
  7. d’un point de vue mecanique, c’est plus simple (on peut aussi avoir un moteurelectrique par raotor)
    , par contre pour le rendement energetique, un gros rotor c’est vraiment beaucoup mieux (voir 2 pour eviter l’anti couple).

    RépondreRépondre
  8. Pourquoi faire ça ? Ils marchent bien nos hélicos classiques. Je ne lui trouve pas vraiment de qualité.

    RépondreRépondre
  9. Multi rotor est plus stable et plus sécurisant. Niveau turbulence il les ressentiras moins, et s’il une pale ou un moteur lâche, l’hélico survie pas comme les hélicos d’aujourd’hui

    RépondreRépondre
  10. Si le moteur lache, un helico descend en autorotation (regardez youtube). Pour une pale, c’est plus coton
    Pour le rendement, il porte 450 kg avec encombrement de rotor d’un EC 120 qui monte 1750 kilos
    Mais ce n’est pas l’objectif du projet vc200

    RépondreRépondre
  11. @Apsor : Ma question ne se résume absolument pas à ça, et ça n’a même rien à voir.
    Ce n’est pas une question de puissance ici… ça m’étonnerait franchement que leur 10 mini rotors puissent faire le poids fasse à un gros rotor ‘classique’, et ce n’est pas le but recherché.

    Que ce soit plus stable face aux turbulences, plus simple en mécanique, etc… c’est le genre de réponses que j’attendais et je remercie ceux qui les ont faites :)

    RépondreRépondre
  12. @Hadiha

    Sur un hélico tradi,si il y a un problème,tu peux libérer le rotor,il va se retrouver en « roue libre » les pales continueront de tourner et le pilote sera en mesure de vacher,la si ça tombe en rade je sais pas si les pales auront assez de portance.

    RépondreRépondre
  13. Là si un moteur tombe en rade, il en reste X autres pour aller se poser en douceur.

    RépondreRépondre
  14. Que c’est bon les débats scientifiques!

    RépondreRépondre
  15. pad’non
    le multi-rotors a un gros avantage il évite la perte de portance a grande vitesse.
    si les palles tournent a 400 kilomètres/h quand l’elico avance a 100km/h sur un cote de l’elico les pales se déplacent a 500km/h et de l’autre cote elle se déplacent a 300km/h, elle n’ont donc plus la même portance.
    si tu met deux rotors 1 qui tourne dans un sens et un autre dans l’autre sens tu élimine ce problème(en théorie).

    RépondreRépondre
  16. qui dit électrique, dit nucléaire…
    qui dit, nucléaire, dit déchets..
    dit nique la planète…
    il faut du solaire..! non?

    RépondreRépondre
  17. solaire = électrique = nique la planète aussi d’après toi?
    sans compter que le soleil est une immense centrale nucléaire a ciel ouvert qui nous inonde de rayonnements mortel ou au moins cancérigènes (en particulier pour les filles qui s’en servent pour bronzer)
    si quelqu’un peut me dire en quoi les déchets nucléaires sont un problème je suis preneur (moi qui vit sur terre dont le coeur est aussi une immense centrale nucléaire (70% de la chaleur géothermique est d’origine nucléaire) qui rejette des milliers de t de gaz radioactifs (radon) et qui a dans son sous sol des milliards de tonne de minerais plus radioactifs que les déchets)

    RépondreRépondre
  18. revenons à nos rotors : effectivement plus courts= moins rapides en bout de pale = moins de bruit et moins de problème de bout de pale supersonique
    et aussi plus courts= vitesse de rotation plus rapide possible
    par contre en cas de panne électrique je doute que l’autorotation de tout les petits rotors soit suffisante mais il y a surement au moins 2 circuits électriques complètement indépendants?

    RépondreRépondre