Accident d’hélicoptère bizarre


Samuel souhaite nous faire partager cet accident d’hélicoptère assez bizarre qui s’est déroulé en 2009. Un poids de l’appareil élevé et une vitesse de rotation trop faible du rotor semblent être les causes du crash qui n’a pas fait de blessé. Mec, si tu veux te poser comme ça il fallait piloter un avion!

Loading the player ...





16 commentaires

  1. Ça ne ressemble en rien à un accident, juste un atterrissage un peu rude voilà tout. Seul les patins d’atterrissages ont pris, à part ça pas de blessés et pas de casse.

    RépondreRépondre
  2. Ca ressemble à une autorotation un peu ratée. Mais le rotor a l’air de fonctionner normalement, c’est ca qui est curieux. Dans tous les cas un retour plutot réussi dans le cas d’un retour en urgence.

    RépondreRépondre
  3. Lorsque le poids sur un hélicoptère est trop élevé par rapport à la poussée fournie par le rotor principal le seul moyen et de faire accélérer l’engin à l’aide de la turbine pour qu’il « plane » sur son rotor.
    Le seul souci c’est qu’il faut alors atterrir en allongée… ce qui est d’ailleurs la principale manoeuvre d’atterrissage d’urgence des hélicoptères de ce type.

    RépondreRépondre
  4. @Ono:
    Quand on ne maîtrise pas un minimum son sujet, on omet de dire des inepties. Court potasser les bases de l’autorotation. Pour info c’est pour palier à une panne de turbine, donc dur « d’accélérer avec » pour « planer » si le cas se présente.
    Si surcharge, pas de décollage possible, et encore moins d’évolutions comme dans la vidéo.
    Le pilote s’est chié, c’est tout.

    RépondreRépondre
  5. Jesus de Nazareth

    Sympa de voir qu’il y a que des Ingenieur Docteurs Mathematitien en Génie méchanique sur le site.

    RépondreRépondre
  6. Mais où est DarkCradle ?

    RépondreRépondre
  7. Je pense que ceci est due a une diminution de la puissance intrasystemaire qui entraine la chute physique de l objet . Cette theorie peut etre appuye par cette formule u(n+1) = sqrt ( 4 + sqrt ( 4 – u(n) ) )

    RépondreRépondre
  8. C’est pas un crash il gère, par contre 2009 y a pas plus vieux? :v

    RépondreRépondre
  9. analyse perso: le mec a voulu faire un atterrissage mode j’me la pete (d’ou la camera présente) et il a mal estimé la vitesse de chute et la hauteur qu’il lui fallait ou qu’il restait; bref un chanceux ou un kevin ou les 2.

    RépondreRépondre
  10. @weshboutdebois: Nous sommes tous la !

    RépondreRépondre
  11. C’est marrant comme chaque fois qu’il y a une video un peu méca, on trouve dix connards de pseudo experts qui se mettent sur la gueule.

    RépondreRépondre
  12. Y a t-il un pilote d’hélicoptère parmi ceux qui se sont exprimés ? Il semblerait qu’il s’agisse d’un exercice de panne en PTU avec une finale un peu rude …. C’est aussi le rôle des patins qui d’absorber les chocs. C’est plutôt réussi pour les patins la cellule ne semble pas avoir trop souffert ni l’intégrité de l’hélico d’ailleurs !! Si c’est un exercice l’heure de vol va revenir chère … un pilote d’hélicos

    RépondreRépondre
  13. Je suis juste pilote de trottinette, je ne dirai rien…

    RépondreRépondre
  14. Moi je suis pilote de réacteur nucléaire atomique et ….. j’y connait rien au hélico donc je ferme ma gueule!

    RépondreRépondre
  15. @augusta: Je suis assez d’ accord avec toi en pensant a une simulation de panne de turbine ou une formation pour mettre le rotor en autorotation et se poser comme sa.. par contre la poutre a quand meme bien bouger un peu à l atterrissage. un mecano..

    RépondreRépondre
  16. Effectivement meca, je viens de visionner la vidéo. Tout va très vite …. le flare a été fait très près du sol et le notar touche à son extrémité … chère l’heure de vol !

    RépondreRépondre