eHighway le camion électrique


Malgré tous les efforts pour développer les transports écologiques (comme le ferroutage) le camion reste nettement en tête, c’est là qu’arrive le fabricant allemand Siemens avec son eHighway, camion hybride électrique/diesel qui utilise des câbles comme le TGV ou le TCL lyonnais pour s’alimenter, une fois que le camion quitte l’autoroute c’est le moteur diesel qui prend le relais. La technologie des véhicules est déjà là mais le problème vient des lourds investissements pour mettre en place les infrastructures électriques. On verra bien si ce procédé se développe dans les prochaines années, les gouvernements ont les cartes en main.

Loading the player ...





17 commentaires

  1. Des parties politiques ne veulent plus de l’énergie nucléaire, ni de l’énergie fossile ! ( c’est louable ) mais faudra expliquer comment remplacer une telle énergie ? (malgré sa répercutions sur la nature et l’homme) parce que alimenté tout véhicule à 2,4,6 etc… roues et autres encore… pars de l’électricité je me demande bien ? ( venez pas me dire des éoliennes ! sinon faudrait un parc aussi grand qu’un pays que la France pour alimenter la France « j’exagère peut être » )

    RépondreRépondre
  2. J’avoue que son l’énergie nucléaire je vois mal comment on pourra alimenter tout ceci.

    RépondreRépondre
  3. Je ne comprends pas bien comment l’électricité circule… Avec un train, le courant est conduit vers les rails car les roues sont aussi métalliques alors qu’ici les pneus sont en caoutchouc! Peut être que le courant se fait entre les deux caténaires?

    RépondreRépondre
  4. @darkcradle: C’est le chauffeur qui prend tout je crois…mais c’est fait pour des chauffeurs russes donc ils encaissent! :-)

    RépondreRépondre
  5. Alors Electricité circule simplement dans un moteur ??? Oo !

    apres tout dépend de la technologie utilisé ( moteur Syncrhone ou Asynchrone alors on aura tout son atiraille Electronique qui ira avec. ) mais sur un train Electricité n’a jamais été conduit des câbles au roues…

    RépondreRépondre
  6. @sarkcrable , dans les train le courant ne va jamais vers les roues , ils va jusqu’au moteur qui lui actionne les roues. pareil ici

    RépondreRépondre
  7. pourquoi pas, lancement vers l’écologie!

    RépondreRépondre
  8. pk ils ne mettent pas une batterie qui serais capable d’emmagasiné l’électricité comme dans les voitures électrique(et hybride) et placerais juste des infrastructures sur une courte longueur pour rechargé la batterie?

    RépondreRépondre
  9. Ca fait des années que ça existe ! Regardez les auto-tamponneuses !

    RépondreRépondre
  10. @darkcradle: C’est le même principe qu’un trolleybus (les lignes C1/C2/C3 lyonnaises pour reprendre l’exemple de l’article), le courant circule grâce aux deux fils aériens, phase et neutre.
    Sur le ferroviaire seul la phase est captée en l’air, le neutre passe par les rails.

    RépondreRépondre
  11. C’est de la connerie, je travaille dans le ferroviaire, et on ne pourra jamais mettre en place ce genre de système.

    Par exemple, que ce passe t’il lorsque le camion change de file sans baisser le pantographe?

    A qui et comment facturer les consommations energétiques des différentes entreprises?

    Qui financera la mise en place de toutes les installations?

    Et effectivement, la liaison avec la caténaire est bien faite par le pantographe, mais il faut toujours une liaison à la terre… Avec des pneus en caoutchouc ca le fait pas!

    RépondreRépondre
  12. Pas mal les innovations!

    RépondreRépondre
  13. J’attend avec impatience les passages sous les ponts…chkkkrrrrac!!!

    RépondreRépondre
  14. Je ne crois pas trop que le ferroutage est un transport dit écologique…
    Le ferroutage a pour but principal de limiter les transbordement des marchandises…

    RépondreRépondre
  15. oui en fait c’est un camion normal qui devient trolley-bus sur autoroute quoi, y’a aucune nouveauté là-dedans, simplement une réadaptation d’un très vieux système…

    RépondreRépondre
  16. pour l’énergie gratuite et illimité mettons en place des « tores » mouvement continu générant une énergie par la rotation d’un cercle autour d’un autres cercle regardez TRHIVE le film tout est expliqué mais les solutions alternatives existent réellement la substitution au nucléaire est dors et déjà largement réalisable reste le seul vrai problème comment taxer de l’énergie gratuite et infini? quand ils auront fini de nous vendre le pétrole…on en verra des solutions miracle sorti des brevets rachetés depuis 50 ans ! ;)

    RépondreRépondre
  17. Pour repondre,je travaille aussi dans le férroviaire,je suis pas mal placer par rapport au caténaire car je suis en dessous et j’utilise le courant qu’il y a dedans,donc si sur un train le retourd se fais pas le rail en passant par les roues
    Pour le fais de retour de courant par la caténaire,je vois pas comment sa peux marche car il y a certe deux fils de contacts mais le pantho les touches les deux,donc court circuit =s

    Et pour moi se n’est pas possible sur les routes,sinon imagine la gueule de la formation pour les risques éléctriques,c’est gros a avalé et on peux pas rigoler avec sa!

    RépondreRépondre