Un Airbus A330 s’arrête en plein ciel


Un bon vent de face, un bon angle d’attaque et c’est parti pour un petit arrêt en plein ciel avec cet Airbus A330 de 230 tonnes qui est proche d’une vitesse nulle en vol ! Respect au pilote pour une telle performance.

Loading the player ...





35 commentaires

  1. pas tres longue les vacances de regis

    RépondreRépondre
  2. Impressionnant ! Avec un angle pareil il doit pas être loin du décrochage mais mes connaissances sont trop limitées pour l’affirmer.

    RépondreRépondre
  3. le pilote: « Et merde, j’avais oublier le frein à main !!! »

    RépondreRépondre
  4. @moi non pourtant tu as dit juste !
    Pour moi ça pue le Fake car pour se mettre dans cette position « harrier » il faut d’une etre balaise et de deux avoir une motorisation qui va avec ….

    RépondreRépondre
  5. Absolument pas un fake. Pas besoin d’être balaise, juste avoir un vent de face de malade qui te permette d’obtenir une vitesse sol proche de 0. La vitesse sol qui est différente de la vitesse air.

    RépondreRépondre
  6. Pas besoin d’être balaise … J’attends ta vidéo Dedicate :D

    RépondreRépondre
  7. Stop jouer a flight simulator avec votre zizi pr joystick !

    RépondreRépondre
  8. en faite, je pense qu’il faisait des essais, car si on regarde au sol a la fin de la vidéo, on peut y apercevoir deux pencartes et on entends aussi le son d’un haut-parleur…

    RépondreRépondre
  9. [...] en plein ciel [...] en plein vol [...] voilà la phrase à la con

    RépondreRépondre
  10. Bah écoute tu prends le même pilote dans une condition vent calme, on va voir le résultat ! Nan sérieusement les gens sont facilement impressionnable mais en pratique il y a rien de difficile. Juste prendre une assiette a cabrer, une vitesse proche du décrochage, et se mettre face au vent.

    RépondreRépondre
  11.  » Dedicate  » le spécialiste des avions d’Hodiho …

    C’est marrant ça mais sur quasiment tout les billets il y a toujours un type qui sort des commentaires …

    C’est comme dans les films catastrophe, tu as toujours  » l’homme de la situation  » au bon endroit au bon moment :smile:

    RépondreRépondre
  12.  » il y a toujours un type qui sort du lot sur les commentaires … « 

    RépondreRépondre
  13. Rien d’exceptionnelle.
    J’ai déjà vu les pilotes d’Airbus effectuer cette manoeuvre au salon du Bourget. (sans vent puissant de face)

    RépondreRépondre
  14. eh les gars j’ai vu faire dans un film regardez on coupe le moteur et… oups

    RépondreRépondre
  15. Ce n’est pas un fake, il faut comme il a été dit un vent de face très puissant pour assurer la portance des ailes. Par contre faut vraiment être inconscient, si le vent baisse l’avion décroche et vu l’altitude aucune récupération possible. Il y a beaucoup de vidéo du genre mais c’est lors d’un atterissage dans certaines région du globe où sont par exemple certifié les appareils comme au Portugal. Par contre au bourget les appareils font des approches proche de la vitesse de décrochage qui est d’envrion 250km/h pas du surplace comme dans cette vidéo.

    RépondreRépondre
  16. superbe video, en tout cas comment expliquer AUX GROS NULS en 10 secondes c’est qu’est la portance.

    RépondreRépondre
  17. Ouais c’est ca au Bourget les avions font du vol lent, pas de surplace ! Et si dans cette video le vent baisse il ne décrochera pas, car la vitesse air est constante, juste la vitesse sol qui augmentera :)

    RépondreRépondre
  18. Il existe des vents de plus de 600km/h au dessus du Chili. Si on les prend avec un cessna, l’avion recule et le pilote ne s’aperçoit de rien jusqu’à ce que son réservoir soit vide. Tant que le vent continue de porter l’avion, aucun danger, l’avion ne décrochera jamais.

    RépondreRépondre
  19. Vitesse air n’est aucunement constante, la seule chose qui reste constante c’est la poussée. Et si le vent tombe, l’avion va decrocher.

    RépondreRépondre
  20. 815
    600 porquoi pas 6000 aussi

    RépondreRépondre
  21. Vérifie par toi-même. Un cessna vole à 450km/h et ce couloir venteux, assez réputé maintenant, a déjà fait plusieurs morts auparavant.

    RépondreRépondre
  22. Dedicate, je te conseil de lire « Physique » de Hecht chez les éditions De Boeck, tu apprendras sûrement à raisonner d’une manière plus… logique.

    RépondreRépondre
  23. -en effet la vitesse mini de décrochage pour un airbus A330 et de 230 Km/h (selon la config)
    -qui peux me donner la définition d’angle d’attaque ? (que je rigole)
    -pareil dédicace tu me donne la définition « d’assiette a carbrer ‘ ?

    RépondreRépondre
  24. putain !! tout le monde s’y connait en aeronotique sur hodiho! mdr

    RépondreRépondre
  25. oui, mais pas en orthographe apparemment…

    RépondreRépondre
  26. Si simple à comprendre… ça arrive aussi aux parapentistes… si le vent dépasse les 35Km/h le parapente n’avance plus voir recule….
    Le profil des ailes est fait pour qu’un avion vole « aspiré » vers le haut dépassant une certaine vitesse…l’assiette de l’avion aidant « l’aspiration »
    Si le vent va plus fort que la vitesse de l’avion c’est la logique des forces qui s’applique: elles s’annulent…

    Maintenant le pilote est assure quand même de faire cela à +100m d’altitude.

    RépondreRépondre
  27. La vitesse indiqué est constante, à cette altitude la true air speed sera sensiblement la même que la vitesse indiqué. DONC vitesse air constante, mais vitesse sol qui va varier en fonction du vent de face. Et ce n’est pas un raisonnement ni une déduction personnelle, simplement retranscrire des faits appris en théorie et appliqués en pratique dans un avion bimoteur. N’importe quel idiot ici pourrait trouver la définition d’une assiette à cabrer sur google, c’est vraiment pas significatif.

    RépondreRépondre
  28. @Masterdindon, exact ce que tu dis, et pas faux, qu’il fasse ca si proche du sol est risqué, mais il ne faut pas oublier que les vents au sol sont plus régulier que les vents à hautes altitudes…
    Arrêtez de crier au fake les autres

    RépondreRépondre
  29. Pas trés spécial, sa arrive tous les jours quand il y a de l’attente pour l’atterrissage!

    RépondreRépondre
  30. Dedicate a 55 ans, pilote Air france sur 380 après avoir fait une carrière de 20 dans l’armée sur Rafale, cherchez pas c’est lui l’Homme de la situation.

    RépondreRépondre
  31. Dedicate président !

    RépondreRépondre
  32. Bande de bouffon c’est hélico ! faut vraiment être trop con pour pas le voir …
    plus sérieusement, c’est la vitesse air la plus importante, la vitesse sol on s’en fout! ;D

    RépondreRépondre
  33. je me serais chié dessus je crois.

    RépondreRépondre
  34. Même un oiseau ne saurai le faire^^

    RépondreRépondre
  35. J’ai déjà vu un pilote faire du surplace avec un avion plus petit, mais le principe reste le même avec un avion de masse plus importante…

    @pipobimbo j’ai déjà vu des oiseaux faire du surplace aussi :p

    RépondreRépondre