Un défenseur qui ne lache rien


Comme le disait la célèbre phrase de Didier Deschamps : « on lâche rien on fé pas la muraille de Chine ! » ce défenseur norvégien va prendre ces conseils à la lettre et accrocher le slibard de l’attaquant adverse !

Loading the player ...





19 commentaires

  1. excellent
    je suis qu’il a du encore trouver des excuses xD

    RépondreRépondre
  2. Nice !

    RépondreRépondre
  3. haha ca mérite le rouge…
    Il le traine sur 5 metre…

    RépondreRépondre
  4. C’est à cause de la densité

    RépondreRépondre
  5. Et l’attaquant qui lache pas non plus xDD

    RépondreRépondre
  6. …Peut être qu’il le fait pas exprès…..
    Peut-être…….

    RépondreRépondre
  7. Pierrot, tu t’est trompé de site ;)

    RépondreRépondre
  8. punkerpol : pétard tu as raison !!! hodiho et nokenny sont deux sites que j’affectionne :-)

    RépondreRépondre
  9. trop bon exellent !

    RépondreRépondre
  10. sur l’arrachage de slip, l’arbitre a raison…il laisse l’avantage, et c’est dans les regles de puis quelques années…il faut favoriser le jeu, et ne pas le hacher avec des coups de sifflets, meme sur des actes irreguliers.

    RépondreRépondre
  11. @Pierrot: +1 hodiho et nokenny sont deux site excellent ! ^^ encore u coup de la densité eheh

    RépondreRépondre
  12. y’a faute là ? non ?

    RépondreRépondre
  13. c’est koi la marque du slip?

    RépondreRépondre
  14. jaytrorrycommeunesalope

    RépondreRépondre
  15. ahahah trop fort le maik!! en plus cil avait po vu larbitre se point il se serait accrocher a lui juske dans le goal!

    RépondreRépondre
  16. @Pierrot: pareillement :-)

    RépondreRépondre
  17. Je crois qu’au foot on a le droit de mettre la main dans le slip de l’adversaire. Et sur les ralentis je dirais qu’il s’est pris un ongle dedans, ce n’est donc pas sa faute. Le carton jaune c’est normal, c’est parce que la longueur des ongles n’était pas réglementaire, il aurait pu lui égratigner une c*uille.

    RépondreRépondre
  18. sport de gay

    RépondreRépondre
  19. Quand je jouais au foot, pour une défense rapprochée on parlait de « prendre le joueur à la culotte », l’expression prend ici tout son sens :)

    RépondreRépondre