Vidéo du parisien renversé (Violences OM-PSG)


Dimanche la ville de Marseille a été secouée par de graves violences suite à l’annulation du match OM-PSG, il y a eu une dizaine de blessés dont un parisien renversé par une voiture, la scène impressionnante a été filmée depuis un immeuble. Le jeune homme a été opéré d’une jambe et ses jours ne sont pas en danger.

Loading the player ...





33 commentaires

  1. tout ça a cause du foot;et de la grippe a

    RépondreRépondre
  2. ne jamais sous-estimer la connerie d’un supporteur, surtout les OM/Psg

    RépondreRépondre
  3. perso ce genre de batailles entre supporters j’ai jamais compris….je vois pas a quoi ca rime de tout peter dans la rue les boutiques les voitures… les gens n’y sont pour rien dans l’annulation du match,je peux comprendre la colere de s’etre deplacer pour rien mais pas a ce point du moment qu’on les rembourse,ils ont qu’a bruler les bureau de la ligue.bref en tout cas le type aurait pu claqué et ca c’est vraiment super con a cause d’un match de foot annuler!!! apres le foot perso je m’en bats les noix ca m’interesse pas mais quand on en arrive a de la guerilla urbaine a cause d’un match annulé a 14h le jour mm ya un truc qui va pas et on se demande si des scenes comme ca ne sont pas vraiment voulu,surtout pour un match opposant paris et om!!!!

    RépondreRépondre
  4. @wolverine : aucun rapport avec le match annulé / bien sûr que c’est voulu

    RépondreRépondre
  5. Un connard de hooligans qui sera calmé , enfin au moins pour quelque jours . Après il retournera taper dans des bagnoles et sur les supporters d’autre équipe sans raison

    RépondreRépondre
  6. @ wolverine : tu dis que tu ne t’intéresses pas au foot, mais eux non plus … ce sont des “pseudo supporters” qui sont juste la pour cherché la merde …

    RépondreRépondre
  7. @Play

    ben quand je dis que je m’y interesse pas c’est clair je sais pas qui est dans quel equipe qui gagne quoi et qui fait quoi…mais eux on quand mm fait le deplacement et acheter leurs billets j’imagine,voir peut etre mm certains ont des abonnements donc deja a la base c’est peut etre des “hooligans ” si je peux utiliser ce mot mais je pense qu’il y a quand mm des passionés parmis eux,il y a peut etre ds casseurs c’est sur mais le fait de payer pour un match de foot ou pour le train si c’est juste pour chercher la merde…bref.

    RépondreRépondre
  8. ouai enfin il y avait surtout des hooligans…

    et il fallait s’y attendre, les parisiens dans Marseille…franchement…le match est annulé ok c’est dégueulasse, mais c’est pas l’OM qui a annulé, les parisiens devaient partir ils avaient rien a foutre dans Marseille.

    Cela dit, les marseillais dans Paris c’était le même résultat.

    pour le gars renversé, encore une fois ont vois pas se qu’il se passe avant, si ils s’en prennent aux voitures, sa énerve forcement et vous savez tous que dans le sud, tout est exagéré :D

    RépondreRépondre
  9. Sympa ce reportage animalier, je remark une certaine forme de solidarité parmis les individu, cela laisse croire à une certaine forme de sociabilistaion mais il n’en ai rien, il va falloir attendre encore quelque siecle d’évolution pour qu’ils atteignent peu etre le niveau des gnous ou autre ruminant…

    RépondreRépondre
  10. @Jo

    +1 =D

    RépondreRépondre
  11. Ouch violent O_O.

    Je plains le gars qui c’est fait renversé mais je plains également le conducteur.. vu la troupe qui lui cours derrière après…. (Bon après j’ai pas suivi l’histoire donc je sais pas si il l’ont choppé…)

    RépondreRépondre
  12. c’est plutot les flics qui auraient du bourer dedans avec leur bagnioles, des barakis comme ca on s’en passerais bien, pour moi leur vie na pas plus de valeur que le parchoc que j’éclaterais en foncant dedans…

    RépondreRépondre
  13. Mais ou est la police? je croyais que pour les matchs a risque y avait la police la gendarmerie… et la pas un policier? Moi je plein le prefet de Marseille qui risque sont poste si l’empereur nico mais sont nez dedans…

    RépondreRépondre
  14. Bah oui boobi, pour les matchs ya la police, mais là justement y avait pas match…!!!
    Vous avez à peu prêt tout dit concernant ces personnages (des deux camps, je veux me fâcher avec personne), je n’ai pas grand-chose à ajouter si ce n’est une remarque concernant les journalistes qui nous ont bien tout amplifié pour vendre leurs torchons : j’ai lu ce matin que le type avait été renversé avant de se faire ruer de coups alors qu’il était au sol. Ces images montrent bien que le type s’est fait fauché mais que personne ne se jète sur lui pour l’achever… Alors si tout ce qui nous a été raconté par les “journalistes” a été déformé comme cette scène…

    RépondreRépondre
  15. voici une petite interview d’un responsable des supras auteuil … :

    L’arrivée à Marseille
    “Nous sommes 8 bus du virage Auteuil à être partis de Paris dimanche vers 1h30 du matin, soit environ 500 supporters. Vers 13h, alors que nous sommes à une heure de Marseille, nous apprenons la nouvelle du report du match. Réunion rapide sur une aire d’autoroute entre les différents leaders des groupe du virage. Nous décidons quand même de continuer jusqu’à Marseille, histoire de ‘montrer qu’on est venus’, puis repartir ensuite en train.
    À 15h, tous les bus sont garés. Nous déboulons sur le parvis de la gare Saint-Charles. Et là, surprise, aucune présence policière ! 20 CRS tout au plus, soit le néant…”

    La tension monte d’un cran
    “Une fois sur le parvis de la gare, les chants anti-marseillais commencent à fuser. Nos gars sont de plus en plus bouillants. On est 500 Parisiens lâchés dans Marseille avec aucun flic pour nous surveiller. Du jamais vu ! Les 200 ultras les plus ‘chauds’ se détachent et partent en cortège sur le boulevard Dugommier, qui mène au centre-ville. Nous avançons groupés, fumigènes allumés, insultant à tout va passants et riverains. De notre côté, effet de groupe aidant, des casseurs entrent en action. Vitrines, abribus, terrasses de restaurants : tout y passe en très peu de temps. Mais une fois que l’on atteint La Canebière, l’axe qui conduit au Vieux Port, cela dégénère vraiment.”

    Scènes de guérillas en plein centre-ville
    “Les riverains, au début pris de cours par notre arrivée massive, ’s’organisent’. Ils forment peu à peu des petits groupes nous faisant face et nous envoient tous les projectiles leur passant sous la main : piles de prospectus, oeufs, bâtons de bois, barres de fers, couteaux, cutters… Le plus souvent à hauteur de visage.
    Un gars de chez nous se prend un parpaing lancé d’un immeuble. Il s’en tirera miraculeusement avec 18 points de suture. Une dame lance même une télé du deuxième étage ! Personne en dessous heureusement. À un moment, un autre gars de chez nous se prend un coup de cutter dans le dos. Il se retourne et s’en reprend un de face, l’agresseur s’enfuit en courant… C’est le chaos total.”

    Un mort évité de peu
    “Soudain, à un croisement, une voiture déboule volontairement à 50 km/h et percute un membre de notre groupe. Il fait un vol de plusieurs mètres. Sur le coup, on se dit : ‘Il est mort.’ Les Marseillais se précipitent alors dessus pour lui mettre une bordée de coups, en lui faisant les poches au passage. Au final, le gars aura juste une fracture à la jambe… Un miracle.
    Cet épisode met encore plus le feu aux poudres, surtout dans notre camp. Au bout d’un moment, nous avons peur d’être pris en étau de tous les côtés, par une population locale surexcitée. Nous décidons donc de retourner à la gare.”

    Des CRS fantomatiques
    “Pendant tout ce temps, aucun CRS à l’horizon ! En fait, depuis le début, on en voit au loin, 500 mètres environ derrières les Marseillais qui nous font face. Mais ils ne bougent pas et restent en retrait…
    Il s’est passé au moins une heure entre le début des affrontements et notre retour à Saint-Charles, où là une présence policière est enfin présente. Nous attendons ensuite 3 heures dans un ’sas’ aménagé spécialement dans la gare. À 20 heures, nous sommes dans un TGV affrêté spécialement, et vers 23 heures, nous arrivons gare de Lyon à Paris. Où là, un nombre incalculable de policiers nous attend sur le quai…”

    Combien y avait-il de supporters Parisiens à Marseille dimanche ?
    “500 du virage Auteuil à la gare, auxquels il faut ajouter une centaine d’indépendants du virage Boulogne sur le Vieux Port, plus encore une centaine au Parc Chanot [juste à côté du Vélodrome].”

    On est loin des 2.000 annoncés quelques jours avant le match…
    “Déjà, beaucoup s’étaient inscrits mais ne sont pas venus au dernier moment. Et puis, au moins une quinzaine de cars ont rebroussé chemin à l’annonce du report. Il faut préciser qu’ils ne venaient pas tous de Paris, mais de toute la France. Le PSG a plusieurs sections de supporters qui se déplacent chaque année au Vélodrome pour ce match spécial.”

    Pouvait-on éviter tous ces débordements ?
    “Je ne sais pas. En tout cas, ce qui est sûr de notre côté, c’est que nous avons appelé le préfet des Bouches-du-Rhône tout de suite après l’annonce du report, afin de bénéficier d’une escorte policière une fois arrivés à Marseille. Au final, rien du tout… On a plutôt l’impression qu’on nous a laissé volontairement sans sécurité dans les rues de Marseille. Mais ça, je pense qu’on ne le saura jamais…”

    RépondreRépondre
  16. faut pas se demander qui a chercher la merde…

    RépondreRépondre
  17. Bien fait pour sa gueule, on sacage pas une ville pour des questions de foot!

    RépondreRépondre
  18. que 1, c’est dommage…

    RépondreRépondre
  19. kendo et ryuhe vous etes de beau enfant de putain

    RépondreRépondre
  20. Trop de commentaires à plussoyer. Ces gars sont pathétiques et méritent beaucoup plus qu’un simple accrochage comme on voit sur la vidéo.

    RépondreRépondre
  21. fallait s’en douter, tu laches pas des parisiens sans surveillance dans marseille. on sait tous que les gars qui vont a Marseille voir un Om Psg, ils sont chauds bouillants, c’est pas le pere de famille avec ses momes.

    RépondreRépondre
  22. met quel fis de pute le conducteur…nn met faut pas avoir qu un grain de sable ds la tete pour fair sa…. renversé un gas nn met n’importe quoi… le gas y pourré le tué… Vraiment trop d con c marseillais ne pas avoir plus de fierté que sa sa me dégoute…!!

    RépondreRépondre
  23. Je cautionne pas, mais je vous conseille de regarder le film “Holligans”

    RépondreRépondre
  24. lool! trés bon film!

    RépondreRépondre
  25. tout ca pour voir des singes jouer a la baballe sur un terrain. :p

    RépondreRépondre
  26. Un fou du volant est un fou du volant, que ce soit un parisien ou un marseillais, rien à voir avec le foot ou les hooligans.
    Un con est un con.

    RépondreRépondre
  27. Ceci n’a rien à voir avec du foot. Dimanche c’était Marseille contre 200 parisiens très “couillus” et non pas OM-PSG.

    Un lourd séjour en taule pour le conducteur.

    RépondreRépondre
  28. Ptain c grave ca… vouloir ecraser un ga avec sa caisse et prendre la fuite comme un lache apres..
    on parle d parisiens mais les “supporter” marseillais sont pas mieux !
    Tous ca devrait etre interdit de stade tte facon !

    RépondreRépondre
  29. Bof, de toute façon on a l’habitude avec ces deux clubs de voir des incidents débiles comme ça… Belle image du foot français, heureusement que d’autres sont là pour rattraper ( genre les lyonnais, stéphanois ou lensois). M’enfin, à quand une réglementation à l’anglaise pour arrêter tous ces débiles d’ultras?

    RépondreRépondre
  30. il a été retrouvé le conducteur?

    RépondreRépondre
  31. mdr Jo le mec qui fait son intello, mais qui ne sait pas écrire !!!!

    RépondreRépondre
  32. Bonjour tout le monde,
    Je suis supporter de l’OM mais il est vrai que ce genre d’acte ne devrait pas exister.
    Par ailleurs, lorsque l’on regarde le résumé fait par le supporter du PSG on s’appercoit que c’est un mito (le mec c’est pas fait mettre des coups après s’être fait fauché) et de plus il s’étonne que des riverains viennes contre attaquer alors qu’eux sont entrain de saccager tout sur leurs passage…
    Un peu de bon sens d’un côté comme de l’autre, la violence n’est pas tolérable de la par de certains supporters de l’OM mais il y a également la provocation des parisiens qui ne peut pas être tolérée (c’est à dire exprès aller dans Marseille et tout saccager)
    Enfin ce genre de chose ne devrait plus être vu dans le foot…
    Allez l’OM qui garde quand même un des meilleurs public de France (des hooligans il y en a partout, ceux de l’OM et du PSG sont surmédiatisé c’est tout ;) )
    Bonne soirée !

    RépondreRépondre
  33. Bah la fautes est au parisien ! pourquoi ils ont pas attendu dans la gare tranquillement ?
    Non il cherche à se battre. ( Perso je dit bien fait pour sa guel sauf que je serai allé plus vite)…

    RépondreRépondre