La supraconductivité en vidéo


Bon je ne vais pas faire un cours sur la supraconductivité puisque wikipedia s’en sortira mieux que moi, il s’agit en fait d’un phénomène qui annule toute résistance électrique et on peut faire pas mal de choses avec comme de la lévitation magnétique. C’est ce que vont nous montrer ces étudiants.

Loading the player ...





10 commentaires

  1. putin impressionnant!!!!

    RépondreRépondre
  2. Ce serait amusant de pouvoir être à la place du gobelet, mais bon l’azote liquide dans la tronche ça le ferait tout de suite moins :)

    RépondreRépondre
  3. sa peut être intéressant pour les futur route et voiture.

    RépondreRépondre
  4. se qui peut aider la recherche sur les ovnis….

    RépondreRépondre
  5. ben c’est pas comme ca que roule (levite) les tgv japonnais?

    RépondreRépondre
  6. Si les rails des tgv japonais avaient besoin de déscendre a -275,15°c ça se saurai je pense.
    C’est magnétique oui, mais ce n’est pas aussi gros que ce qui viens d’etre présenté ou là, la structure même des electrons est modifiée (comme expliqué sur wikipedia si vous avez pris le temps de lire et d’essayer de comprendre).
    Pour info la température du rail artisanal de ces etudiants doit avoisinner les -150° (l’azote etant a -196)

    RépondreRépondre
  7. @ mrpifpaf : Il me semble que se sont des sortes de gros aimant alimenter qui se repoussent, d’où l lévitation. A confirmer mais il me semble que c’est quelque chose dans le genre ;)

    RépondreRépondre
  8. Ça pourrait le faire pour avoir des voitures style retour vers le futur 2 en 2015 ^^ Allez encore 5ans, on y croit

    RépondreRépondre
  9. @ mrpifpaf : Le train à sustentation magnétique est en effet une application directe de ce genre de procédé. A l’aide d’aimants supraconducteurs, il est possible de créer une lévitation magnétique d’un train entier sur une voie ferrée, et ainsi de minimiser les frottements et donc augmenter la vitesse. C’est le concurrent direct du TGV Français, sauf que je pense sincèrement que le train magnétique est l’avenir. Les nouveaux procédés de train à sustentation ( par électroaimant « classiques ») permettent des pointes de vitesses impressionante (581km/h au dernier test en 2003) et avec une perte d’énergie inférieure aux autres procédés.

    Autre utilité très importante en sciences, la possibilité de confiner des réactions thermonucléaire dans un champ magnétique. Le projet ITER qui vise à recréer la fusion de l’hélium (comme dans le Soleil) dans un laboratoire, a besoin de ce genre de « cage magnétique » pour contenir la fusion, car les chaleurs dégagées sont de l’ordre du million de degrés et détruiraient tout support dans lequel vous souhaiteriez enfermé votre expérience.

    Magnéto n’a qu’à bien se tenir !

    RépondreRépondre
  10. Avant, la mode c’était d’écrire « first » dans les commentaires quand on était le premier à réagir. Maintenant, la mode c’est d’écrire « fake » partout. Désolé les gars, mais vous n’êtes ni drôles, ni subversifs, en fait vous n’êtes rien. Heureusement, ça vous passera.

    RépondreRépondre