100 ans d’effets spéciaux


Voici une bonne vidéo qui retrace plus de 100 ans d’effets spéciaux dans le cinéma, en 1900 on essayait déjà de truquer la réalité dans ‘Le dessin enchanté‘ par la suite Les Dix commandements (muet) 1923, King-Kong (1933), Le Magicien d’Oz (1939), Star Wars (1977), Tron (1982) ou plus récemment L’Etrange histoire de Benjamin Button (2008) ont été de grands moments pour les effets spéciaux !

Loading the player ...





11 commentaires

  1. ben moi je dis chapeau quand mm!!!
    heureusement qu’il y a des mecs qui se sont prit la tete grave pour nous faire partager les effets speciaux et qui nous ont permis de voir des films excellents.mm sil il y en manque ici comme matrix ou star trek xmen…

    cest vrai que des fois on critique les films mais honnetetement quand on voit le boulot derriere ca fait reflechir!!!

    RépondreRépondre
  2. C’est clair, faire une vidéo sur 100 d’effets spéciaux et ne pas y foutre Matrix, il y a comme qui dirait un léger problème !!

    RépondreRépondre
  3. Ouais Matrix c’est quand même un gros morceau dans l’histoire des effets spéciaux au cinéma

    RépondreRépondre
  4. La classe américaine également

    RépondreRépondre
  5. quelqu’un aurait l’artiste et le titre de la music svp ? :)

    RépondreRépondre
  6. En reponse à shabz,la musique c’est « Rods and Cones » par « blue man group »! ;)

    RépondreRépondre
  7. c’est rudement bien fait tout ça, et dire que dans 50 ans se que l’on regarde maintenant sera totalement ringard

    RépondreRépondre
  8. manque de Matrix evident. Et puis on aurait pu y ajouter le Retour Du Roi du Seigneur des Anneaux.
    Tout 2 aurait pu faire une jonction entre 1993 et 2004.
    Sinon good video et bonne music.
    gg

    RépondreRépondre
  9. Bonjour. Super vidéo ^^ Euh, je souhaiterais connaitre le nom de la musique et de l’artiste. Quelqu’un pourrait-il me l’indiquer svp ?

    RépondreRépondre
  10. oups désolée, je viens de la voir plus haut ^^ merci quand même

    RépondreRépondre
  11. On n’arrête pas le progrès.

    RépondreRépondre