Crash test d'un conteneur nucléaire


conte131.jpgComment tester un conteneur nucléaire pour voir si il est assez résistant ? C’est la question que se sont posés nos amis anglais (décidément encore eux!) en 1984, pour ce faire ils ont rien trouvé de mieux que de balancer un train dessus à 160 km/h, ça décoiffe !


Et le conteneur est intact !






Aucun commentaire

  1. de 25 sec a 35 sec on dirait un train electrique avec des maquettes…..

    RépondreRépondre
  2. lol j’allais dire pareil ^^

    RépondreRépondre
  3. La qualité de l’image et le fait que ça date de 1984 ne facilite pas les choses, mais non, c’est bien un vrai conteneur et un vrai train. Si on arrive à faire des cockpits de Formule 1 qui restent entier après un crash a 330 km/h dans un mur de béton… c’est normal qu’un conteneur nucléaire résiste à 240 tonnes de métal lancés à 160km/h. Les innovations ça ne sert pas que dans le sport.

    RépondreRépondre
  4. « des cockpits de Formule 1 qui restent entier après un crash a 330 km/h dans un mur de béton »
    Euh t’es sur ? je connai un Ayrton qui doit pas etre du meme avis que toi… et il était pas à 330 :p

    RépondreRépondre
  5. Ah bah après forcément, prendre 60 G dans la gueule y’a des séquelles pour l’être humain. Mais ça veut pas dire que son cockpit était détruit. Et même si c’est le cas, je pensais surtout au crash de Ralph Schumacher il y a deux ou trois ans aux Etats-Unis sur la boucle de Nascar… Lui il est bien vivant. Mais le cockpit en lui-même est indestructible, après ce qu’on met dedans n’est pas fait d’alliage de carbone-kevlar… C’est comme si tu fonçais dans une montagne avec un tank… le tank est clean, toi peut-être moins.
    Puis là, comme c’est des déchets radioactifs, ça craint pas les chocs, contrairement aux jambes, aux bras, et aux articulations d’un homme. Tu me diras, « mais si y’a des fuites suites aux chocs? « … Ben de toute façon c’est conçu pour ne jamais être réouvert, alors tout ce qui peu bien être abimé à l’intérieur du coffret n’en sortira jamais, sauf si un jour la planète est acide, mais d’ici là on ne se plaindra plus des déchets radioactifs cachés sous nos pieds.
    Que tout le monde pense ce qu’il veut, le nucléaire, malgré son nom effrayant et les applications destructrices que l’on peut en faire est probablement l’énergie la plus efficace et la plus indispensable qu’on connaisse. Et à ce que je sache, personne n’est mort à cause d’un déchet radioactif. Le premier qui me crie « et Tchernobyl ?  » n’a qu’à reconsidérer le fait que laisser des pays très pauvres jouer avec des technologies extrêmement dangereuses et coûteuses en entretien n’est pas forcément la meilleure façon d’éviter ce genre de soucis.
    Désolé, j’ai un peu dérivé.

    RépondreRépondre
  6. Pompé du reportage crash science les trains

    http://www.programme-tv.net/culture-infos/r2772-crash-science/334613-les-trains/

    RépondreRépondre
  7. euh… et alors?

    RépondreRépondre
  8. @ loqpol : on a renforcé le cockpit après la mort de Senna et de Rastenberger… malheureusement.

    RépondreRépondre
  9. Scientist +1
    Il suffit de voir les allemands qui se la pète avec leurs éoliennes ! Au moindre coup de froid il achète de l’électricité nucléaire à EDF et surtout ils rallume leurs vielle centrale thermique !!!

    Mais pour moi la solution serait plutot l’arrét de la surconsommation plutot qu’une énergie propre complètement utopique.

    RépondreRépondre