Le train de demain


Le train est moins polluant que l’avion et surtout beaucoup plus rapide au niveau de l’embarquement des passagers c’est pourquoi ce type de transport ne cesse de se développer pour les trajets moyens et courts mais il reste un problème, la vitesse !

Il n’y a pas si longtemps le TGV battait son record de vitesse avec 574 km/h, vitesse qui mettrait Paris-Marseille à 1h45 mais cela ne sera sans doute jamais réalisable puisque les voies françaises ne sont pas adaptées à une telle vitesse, sauf sur de petites distances.

Alors Paris-Marseille en 1 heure, une utopie ? Pas tant que ça, l’avenir du train passe par la sustentation magnétique, pour faire simple c’est le même principe que deux aimants de pôles identiques qui se repoussent, le train est alors en lévitation sur les voies ce qui supprime les frottements grand ennemi de la vitesse, certains projets vont plus loin comme le Swissmetro qui pourrait circuler dans un tunnel sous vide supprimant ansi le frottement de l’air pour atteindre au final une vitesse de plus de 700km/h.


Le seul problème actuel de cette technologie est son prix exorbitant par exemple le tronçon du Transrapid de Shanghai a coûté la bagatelle de 1,2 milliards de $ pour 30km soit 200 fois plus qu’un kilomètre de rails standard, il existe des réseaux similaires à Hambourg mais c’est au Japon que ce projet est le plus développé avec une ligne de 400km de long visant à relier Tokyo à Osaka en 1h toujours en expérimentation, le record sur cette ligne est de 581km/h !


Pour finir sur une bonne touche sachez qu’en 2006 un train s’est foiré à plus de 200km/h à Hambourg percutant un engin d’entretien tuant 23 personnes mais le train n’a pas déraillé ! Une grande innovation :) )